Monthly Archives: November 2013

Revue web : Genre !

Standard

Genre ! est un blog que j’ai découvert il y a quelques mois, au moment de “l’affaire Lara Croft” qui a fait quelques vagues violentes dans le monde du jeu vidéo et des geeks. Je lis toujours avec plaisir les différents articles qui y sont postés, étant parfois d’accord, parfois non avec eux. Toujours en m’interrogeant sur les problématiques soulevées.
Je pense qu’il s’agit d’un site incontournable quand on s’intéresse à la question du genre dans notre société actuelle.
A découvrir, donc, si ce n’est déjà fait !

Tomboy – Céline Sciamma (f)

Standard

Tomboy-affiche

 

Titre : Tomboy.
Réalisatrice : Céline Sciamma.
Année : 2011.
Fiche technique complète wikipedia.

Pitch :

Laure, une gamine de dix ans, « garçon manqué » (tomboy en anglais), s’installe à Paris avec ses parents et sa sœur Jeanne au cours des vacances d’été, mais elle se sent exclue. Un jour elle rencontre Lisa qui la prend pour un garçon, trompée par ses cheveux courts, sa façon de s’habiller et ses allures garçonnières. Laure la laisse croire et dit qu’elle s’appelle Mickaël. Lisa introduit alors ce « Mickaël » auprès des enfants de son groupe d’immeuble et « il » fait rapidement partie de la bande.

Avis :

Sur un sujet casse-gueule, la réalisatrice crée une histoire merveilleuse, un peu irréelle comme le sont les étés où l’on s’ennuie. Il n’y a ici pas de questions à poser, ou plutôt aucune réponse à donner : Laure est-elle “juste” un garçon manqué ? Mais qu’est-ce un garçon manqué au juste, dans une société aussi étriquée sur les genres que la nôtre ? Est-elle lesbienne ? Mais doit-on ressembler à un garçon et “faire” le garçon pour en être ? Est-elle transexuelle ? Qu’est-elle ? On ne le saura pas. Qui est-elle ? Voici une question plus intéressante. Une identité se cherche mais, au final, ne se définit pas vraiment. Le plus important, ici, ce n’est pas de mettre une case autour de Laure/Mickaël, mais de l’accepter telle quelle est, tel qu’il est : une interrogation assez naturelle, par laquelle beaucoup de personnes qui ne correspondent pas aux “cases” ont pu passé.
Le premier choc du film est du côté du spectateur, qui, s’il n’est pas au courant du pitch du film, va automatiquement juger Laure en tant que garçon : parce qu’elle est proche de son père, parce qu’il lui apprend à conduire, parce qu’elle a les cheveux courts et porte un bermuda. Parce qu’elle paraît obéir au “genre” garçon. Et cette réalisation, qui s’opère dans les toutes premières secondes du film, tend à nous interroger sur nos propres perceptions, et nos propres a priori.
Une grande réussite.

Premiers pas

Standard

Blog jumeau de Lisez vos droits, Comment tu t’habilles n’est pas un blog de fringues. Eh non ! Il s’agit ici de chroniquer les médias traitant de l’identité et du genre, dans tout ce que cela peut avoir de varié et de militant (ou pas)
Vous y trouverez des livres (fiction, jeunesse, imaginaire), des films, des séries, des bandes dessinées, voire des essais. En espérant que vous y trouverez de l’intérêt ! 🙂