Qu’est-ce qui nous définit, nous les “queer” ?

Standard

Sommes-nous limités et limitables par des cases, qui se multiplient jour après jour ? Nous qui avons, souvent, lutté contre la binarité de la société (fille ou garçon, et rien d’autre, hétéro ou homo, et rien d’autre) ?
La photographe Sarah Deragon répond à ces interrogations avec une série de portraits en forme de pied de nez. Une galerie drôle, qui interroge sur notre besoin de nous définir par nous-mêmes.
Se trouver soi-même une étiquette propre peut être considéré comme une faiblesse : à partir du moment où on décide (enfin est-ce vraiment un choix ?) de se mettre hors des cases pré-établies, pourquoi s’en trouver de nouvelles ?
Mais étant passée par ce stade aussi, je sais que me trouver une étiquette a été une des grandes satisfactions de ma vie. Trouver sa place, c’est un peu comme se trouver enfin une maison avec des murs solides, mais des murs construits selon ma propre volonté et non selon les plans que la société cherche à vous imposer depuis l’enfance.

Sarah Deragon travaille à San Francisco et “The Identity Project” est son premier projet en solo.

 

The Identity Project Photo By Sarah Deragon_187

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s